Chronique

Tel est leur destin

Trente destins extraordinaires de femmes.

Voyager à travers le monde et dans l’histoire. Comprendre ce qui a fait qu’à un moment donné,  ces femmes ont fait un choix, pris une décision qui a bouleversé leur destin, parfois même l’Histoire, et ce malgré les préjugés, les interdits et les normes sociales. Découvrir comment elles ont du se battre et surmonter les difficultés pour assumer leur choix.

Et tout cela, illustré par Pénélope Bagieu, dessinatrice de BD.

Il s’agit de Culottées, deux recueils de courtes biographies en format BD. Des histoires drôles, émouvantes, engagées, incroyables, violentes que l’auteure nous fait partager grâce à son trait féminin et affirmé. Cerise sur le gâteau, chaque histoire est ponctuées d’une illustration pour prolonger encore un peu l’extraordinaire destin.

Si Pénélope Bagieu lançait un 3ième tome, elle pourrait sans aucun doute intégrer dans son casting Sheryl Sandberg, COO de Facebook (chief operating officer aka bras droit de Mark). Avant, elle était VP chez Google.
Demain, elle sera peut-être CEO chez Amazon ou Apple.

Depuis 2011, elle figure parmi les 10 premières femmes les plus puissantes du monde. Elle a 48 ans et tel est son destin.

Elle a aussi écrit un livre en 2013,  En avant toutes, dans lequel elle nous livre ses réflexions sur les femmes, le travail et le pouvoir.

Elle mêle des anecdotes personnelles, vécues chez google ou Facebook, et une impressionnante quantité de données factuelles pour appuyer son propos sur la place et l’avenir de la femme. Au fil des pages, elle tente de mettre fin aux idées reçues sur les choix et le quotidien des femmes qui travaillent. Tout est encore question d’affirmer et d’assumer ses choix. Et pour cela, elle nous donne quelques conseils pratiques à nous les femmes. Mais pas que ! Aussi aux hommes pour les aider à comprendre comment mieux nous soutenir.

« Peu importe la catégorie dans laquelle on classer ce livre: je l’ai écrit pour les femmes qui souhaitent augmenter leur chance de parvenir au plus haut niveau dans leur domaine ou d’atteindre un but. Je m’adresse donc à des femmes de toutes âges, aussi bien celles qui se lancent dans la vie active qu’à celles qui ayant marqué une pause, se demandent peut-être comment réintégrer le monde du travail. Je m’adresse enfin à tout homme désireux de comprendre ce qu’une femme doit affronter, et de remplir sa part du contrat en vue de bâtir un monde égalitaire. »

Pas de recette miracle mais un contenu encourageant porté par une femme plutôt inspirante. 

Comme toutes ces femmes, artistes, activistes, politiques qui se livrent à une conversation intime, profonde avec Lauren Bastide dans le podcast La Poudre. Cette ancienne rédactrice au magazine « Elle » pendant 10 ans, puis ex-chroniqueuse au « Grand Journal » est membre du collectif Prenons la Une, qui lutte contre la sous-représentation des femmes dans les médias.

Faisant le constat que, notamment à la télévision, le nombre d’invitées y était faible, que quand elles étaient là,  elles étaient plutôt mal reçues = je te coupe la parole, je ne te considère pas comme une experte, je te piège pour que tu parles de ton apparence, Lauren Bastide a souhaité rétablir cette injustice. Donc, elle invite exclusivement des femmes. Dans le but d’évoquera avec elles leur parcours, elle leurs laisse la parole pendant 1 heure: comment sont-elles devenues femmes ? Contre quoi ont-elles résisté ? Quelles sont leurs convictions ? Que rêvent-elles ? Que lisent-elles ?

Quelques exemples d’invitées ?

L ’écrivaine Leïla Slimani (Prix Goncourt avec Chanson douce, gros crush)

Des politiques comme Malène Schiappa, Najat Vallaud-Belkacem,

Egalement des chanteuses avec Camille,  Aurélie Saada (1 Brigitte), Hollysiz,  Juliette Armanet (comme quoi tout le monde a envie de la connaître !),

et tiens Pénélope Bagieu !

Un échange réalisé dans une chambre d’hôtel, « un lieu qui permet de libérer cette parole de l’intimité » autorise ces femmes de se livrer sans tabou.

Voilà, c’est la poudre et tout ce que ça évoque.

Seules 24% des femmes aux Etats-Unis se déclarent féministes. Pourtant quand on définit une féministe comme « quelqu’un qui croit à l’égalité des sexes sur les plans social, politique et économique » le pourcentage de celle qui se reconnaissent dans ce rôle frôle les 65%.

Donnée issue de En avant toutes de Sheryl Sandberg

Alors oui cette chronique est une chronique féministe !

https://open.spotify.com/user/stephainebernat/playlist/1w7NGkhiokCAYKlQKFVf9r?si=nXx5BRBzQzWab5MgoijBNQ

Et pour l’occasion, je vous ai concocté une petite playlist 100% artistes féminines.

Elle est disponible dans Spotify sous « Girl power » by stephaine bernat.

« Super mais moi je suis sur Deezer… »              

Bah comme je suis sympa je l’ai aussi créée sur Deezer… mais cette-ci sous vbernat

Bonne écoute !

 

Si ce billet t'a plu :
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)