Chronique

Histoires de famille

Ah Noël…période propice pour se retrouver en famille…

Famille souvent élargie… Cette petite parenthèse où l’on parcours en quelques jours des kilomètres pour retrouver son clan, parfois même dans la maison dans laquelle on a grandit…. 

Ces réunions de famille comme on les appelle mais sans ordre du jour celles-ci. Elles sont parfois l’occasion de se remémorer de vieux souvenirs, d’ouvrir la boîte de pandore de certaines Histoires de famille. Et ce sont souvent au travers des questions des plus petits qu’on obtient certaines réponses… car ces questions, on se les est finalement souvent posées.

On en apprend alors un peu plus sur notre héritage, notre patrimoine, une partie de soi que parfois on revendique fièrement ou simplement qui nous donne un petit côté exotique…

Pour certains, cela aiguise tellement leur curiosité qu’ils ont besoin d’aller vérifier, sur place.

C’est le cas de Pauline Aubry, auteur de BD. 

Elle retrace ses recherches sur l’histoire de ses arrières grands parents dans la BD Les descendants.

Son récit, très personnel, nous embarque dans sa recherche de vérité sur la rencontre de ses arrières grands-parents. D’après sa famille, ils auraient eu le coup de foudre sur un bateau transatlantique à destination de Buenos Aires. 

Jolie histoire non ? Et avec un tel patrimoine dans ses gènes, Pauline ne peut que se prendre elle aussi pour une aventurière et croire que son destin est lui aussi en Argentine.

On suit donc avec plaisir son voyage là-bas, sur les traces de ses aïeuls. Et grâce à son humour et son auto-dérision, on est aussi spectateur de sa quête de l’homme de sa vie !

Alors happy end ? Si tu veux connaître la vérité sur l’affaire des arrières grands-parents de Pauline Aubry, procures-toi au plus vite Les descendants ! 

La descendance….

Est-ce que parce que nos ancêtres ont été aventuriers, que nous, la descendance, le serons aussi ? Deviendra-t-on nous aussi des aventuriers modernes qui changeront un peu de notre monde ?

C’est ce que Pauline Laigneau nous propose de découvrir dans son podcast Le Gratin. Elle y invite des aventuriers modernes, hommes et femmes, pour décortiquer avec eux leur réussite. Pas de domaine en particulier, cela peut être l’entrepreneuriat, le sport, la gastronomie, la médecine, le blogging, le design, le journalisme.

Son objectif ? Partager avec nous les clés de leur succès. En 1h d’écoute, Pauline nous fait entrer dans l’intimité de ces personnes exceptionnelles. Elles évoquent forcément leur enfance, le parcours de leurs parents, comment et sur quoi elles se sont construites…

Et on découvre souvent qu’il y a rarement de la génétique dans ces parcours exceptionnels mais forcément un héritage tel qu’il soit. 

A chacun d’en tirer des enseignements et de l’inspiration pour lancer ces propres projets.

Conversation avec le succès
Mais au fait, c’est qui Pauline Laigneau ? 

Pauline Laigneau est la co-fondatrice de la marque de joaillerie on line Gemmyo. Elle s’est elle-même beaucoup questionnée sur comment s’écarter de la pression familiale pour tracer sa propre route. Amatrice de lecture en tout genre, elle s’attache à demander à chaque invité un livre qui l’a marqué. Elle nous fait partager au fur et à mesure des épisodes cette bibliothèque ainsi que ses lectures plus personnelles. 

Pauline semble être en recherche constante d’amélioration, c’est aussi pour cela qu’elle a lancé ce podcast. Pour encore apprendre de ces grandes figures qui connaissent le succès.

Elle a aussi pour habitude de se nourrir de contenu dédié au développement personnel.

Comme elle, je n’apprécie pas beaucoup cet intitulé. Mais c’est ainsi que le segment de marché de ce genre a été identifié.

Si comme moi, cette catégorie peut vous intéresser, sauf que le peu de livre que vous avez lu vous a totalement déçu(e)s car vous n’en avez absolument rien retiré.

Alors je vous recommande Les 5 blessures qui empêche d’être soi-même.

Indéniablement, le titre est absolument navrant. Mais son contenu est loin de l’être. 

Ecrit par Lise Bourbeau, elle est aussi la fondatrice d’une des plus grande école du développement personnel au Québec.

Déjà qu’on est dans le développement personnel, mais en plus à la sauce québecoise, vous pouvez donc imaginer la dose de bienveillance qu’on peut y trouver.

Néanmoins, le sujet est loin d’être divertissant, comme son titre l’indique.

Lise Bourbeau identifie 5 blessures principales apparues dans l’enfance. Elle les relie d’une part avec les comportements adoptés adulte mais aussi avec la silhouette corporelle. Intriguant non?

C’est pour le moment, le seul livre qui a été fidèle à sa promesse. Il n’a pas révolutionné ma vie mais m’a apporté quelques éclairages plutôt intéressants sur moi, mes parents, mon entourage… dont Ingrid que je remercie pour avoir partagé ce crush avec moi.

Un livre à lire, comme souvent ceux de cette catégorie, avec beaucoup de recul tout de même…

Car finalement … 

Si tu oublies les prénoms, Les adresses et les âges, Mais presque jamais le son, D'une voix, un visage, Si tu aimes ce qui est beau, Si tu vois des mirages, Si tu préfères Paris, Quand vient l'orage, Si tu aimes les goûts amers, Et les hivers tout blancs, Si tu aimes les derniers verres, Et les mystères troublants, Si tu aimes sentir la terre, Et jaillir le volcan, Si tu as peur du vide, Vide mon enfant, Ça n'est pas ta faute, C'est ton héritage, Et ce sera pire encore, Quand tu auras mon âge, Çà n'est pas ta faute, C'est ta chair, ton sang, Il va falloir faire avec, Ou plutôt sans.
Si ce billet t'a plu :
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)