Série

Huit clos à l'Européenne

Criminal est une série d’enquête fascinantes déployés en douze épisodes et réalisée par quatre réalisateurs issus de quatre pays différents.
Un huis clos européen, ou quand la parole et la pression psychologique priment l’action. Il s’agit de Criminal, une production Netflix en 12 épisodes au dispositif plutôt atypique.
L’originalité vient avant tout de sa conception, puisque le tournage a été confié à quatre réalisateurs originaires de quatre pays différents : France (Frédéric Mermoud à qui l’on doit « Engrenages »), Royaume-Uni , Allemagne et Espagne. 
 

L’autre point fort du show est de se concentrer uniquement sur le processus de garde à vue, dans une mise en scène minimaliste. L’intrigue se concentre dans trois environnements : la salle d’interrogatoire, la salle présente derrière le fameux miroir sans tain et le couloir du commissariat. Chaque réalisateur s’est vu confier la conception de trois épisodes, qui se déroulent sur des saisons différentes. Exemple avec la France dont l’action prend place au printemps tandis que les Britanniques ont choisi l’hiver. Si les intrigues sont bouclées à la fin de chaque épisode, le parcours des policiers se suit sur les trois épisodes qui composent chaque bloc.

Casting de stars pour la version française

Dans Criminal France, l’équipe d’enquêteurs passe à la moulinette un cast de guest 5 étoiles. Sara Giraudeau se glisse dans la peau d’une petite amie d’une victime de l’attentat de Bataclan. Nathalie Baye interprète une chef d’entreprise dans le bâtiments. Jérémie Reigner est quant à lui directeur commercial.
Les sujets abordés au travers de toutes les déclinaisons sont très variés: attentats donc, viols, violences familiales, pédophilie, drogue, immigration clandestine, homophobie…
Une façon pertinente de traiter les grands sujets de notre société actuelle, un peu comme le font les scénaristes d’Engrenages.

Sous-intrigues en toile de fond

En deuxième plan, viennent se greffer des petits secrets entre flics. Et cela ajoute encore un peu de piment au delà de la salle d’interrogatoire. Il n’y aucun lien entre ces différentes équipes de flics européennes. Seul le décor est exactement le même, à part peut-être quelques ajustements météorologiques.

A regarder donc. Et si possible à plusieurs pour se prêter au petit jeu de savoir quelle vérité se cache derrière chaque interrogatoire.

Si ce billet t'a plu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)