Chronique

Happy Birthday !

Et oui, Crush. est un bébé. Il est né il y a tout juste 1 an. 
Alors Happy Birthday Crush. !

Mais comment et pourquoi donc avoir créé Crush. ? Quelle idée de créer un blog en 2018 ! Si encore, c’était il y a une dizaine d’années, quand c’était encore un peu précurseur

Mais en 2018 ? Sérieusement ? En tout cas, ce n’est pas l’objectif de cette chronique de revenir sur le pourquoi du comment j’ai pu avoir une telle idée. C’est plutôt , dans le 1er billet posté sur Crush, tout naturellement intitulé Bienvenue sur Crush.

Mais revenons à la définition d’un anniversaire.

D’après Larousse, c’est le jour qui ramène le souvenir d’un événement arrivé à pareil jour une ou plusieurs années auparavant (donnant lieu généralement à une fête). Alors oui un anniversaire permet de se souvenir, mais aussi de célébrer (ou pas) une année de plus, cela dépend de quel âge tu as.

Donc oui, je me souviens lorsque j’ai créé Crush., il était claire que ce projet resterait strictement personnel, sans aucune ambition de ma part de devenir bloggeuse/ Influenceuse.

Non. L’objectif était pour moi de partager et avoir plaisir à le faire.

Je me souviens aussi que je ne savais pas du tout comment il allait grandir, ce qu’il allait devenir… On me posait d’ailleurs souvent la question. Je faisais mine d’avoir tout prévu.

Alors aujourd’hui, j’ai eu envie de faire un petit bilan. Parce qu’un anniversaire c’est aussi ça: regarder le chemin parcouru dans le réroviseur.

Crush. c'est :

3 436 vues / 1626 visiteurs

Depuis sa mise en ligne.
«  C’est bien ? C’est pas bien ? » Est-ce bien là l’important ?

Dimanche 10h

C’est le moment le plus prisé pour lire Crush.
Sunday is the new Crushday !

12 Crushletter envoyées

Chaque mois pour que tu ne sois jamais en manque di'dées et de suggestions

0
Mots répartis en 10 chroniques et 61 billets

Parmi ces 61 billets, Crush. t'a proposé:

  • 12 découvertes de marque d'accessoires déco ou de mode.
  • 11 podcasts
  • 9 crush musicaux
  • 9 docu
  • 7 séries
  • 6 livres
  • 3 BD
  • 3 films
On pourrait donc en déduire que je passe le plus claire de mon temps à faire les boutiques en écoutant des podcasts.

Mais au delà de tous ces chiffres qui finalement ne signifient pas grand chose quand on n’a pas d’objectifs quantifiables, c’est surtout ce que Crush. m’a apporté qui doit se mesurer.

Crush. est un espace de liberté d’expression.

Plus de 16 000 mots assemblés pour transmettre et faire sourire parfois.

C’est aussi un champ de créativité.

Des images (libres de droit) créées ou choisies avec soin pour illustrer un billet ou une chronique. Des détournements du logo en entête de la Crushsletter pour surprendre et varier les plaisirs.

Je n’avais évidemment pas conscience de ce que Crush. pourrait représenter à terme. Ou plutôt j’avais parfaitement conscience qu’il ne représenterait absolument rien pour le commun des mortels. J’ai réalisé petite à petit qu’en réalité, il est devenu une extension de moi-même aux yeux de mon cercle proche, une partie ce qui me définit socialement.

« Alors ça va ? Ça Crush ? » 

Oui ça va merci. 


« Mais c’est quoi en fait Crush ? »

Parfois même Crunch pour quelques uns… comme quoi écorcher un prénom fera toujours partie de ma vie…

« Stéphaine ? elle est peu bloggeuse, influenceuse ».

Je me présenterais plutôt par mon identité professionnelle certes un peu floue pour certains ces derniers mois.

« Tu pourrais parler de ce resto sur Crush., il est canon ! » 

Ben en fait non. Je n’ai pas envie d’être critique gastronomique. En revanche, tu as tripadvisor ou Google my business si tu as envie de mettre un commentaire trop sympa.

«  Tu devrais te rapprocher des bloggueuses en vogue en ce moment, pour qu’elles parlent de toi ».

Ben non plus. Parce que je ne compte pas en faire mon métier et que je n’ai aucune envie qu’on m’appelle mon petit chaton (expression parfaitement stigmatisante de la population bloggeuse).

«  Il faudrait que tu puisses parler de choses qu’on ne connait pas encore, que tu sois un peu en avance sur les tendances ».

Oui absolument ! Tout cela en travaillant (oui oui !) full time et en habitant à Toulouse, bien connue comme étant la capitale de l’avant-gardisme culturel.
Je te rappelle qu’ici, Uniqlo vient d’arriver en centre ville, Starbucks a ouvert il y a 2 ans, le bagel est arrivé il y a 4 ans.

 

J’en ai encore fait l’expérience récemment.

Pour marquer le coup lors d’une fête à l’occasion d’anniversaires (encore un), mes frère / soeur / beau frère et belle soeur, ont réussi à captiver l’attention d’une quarantaine de personne en se prenant pour le comité de rédaction de Crush. Pari audacieux.

Voilà. En seulement 1 an d’existence, Crush. a pris cette place dans ma vie.

Alors quel est mon voeux pour Crush. en ce jour anniversaire ? Qu’il m’apporte toujours autant de plaisir à le faire vivre et de joie à le partager avec toi.

A très vite !

Si ce billet t'a plu :
error

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)