Chronique

Adrénaline

Quand parfois le quotidien nous semble un peu simple et routinier, un peu trop installé, on aimerait de temps en temps ressentir un peu plus d’émotions fortes, ce petit pic d’adrénaline.
Il peut m’arriver d’en éprouver simplement à cause d’une chouette soirée en perspective, un meeting avec enjeux au boulot, un déplacement à l’étranger ou un we ailleurs…

Mais de temps en temps, on arrive au stade où il nous en faudrait un peu plus.

Y aurait bien des moyens peu licites mais leur utilisation pourrait entraîner de sérieux problèmes.

De mon côté, j’ai testé récemment l’usage du scooter électrique libre service, en toute légalité donc.

Plutôt habituée à la mobylette du type 103 SP PEUGEOT sur laquelle j’ai passé pas mal de temps dans ma jeunesse, j’ai tout d’abord ressenti de la honte n’arrivant pas à ouvrir le top case pour récupérer le casque puis ne sachant pas démarrer la bête. Naturellement, j’accélère un bon coup pour entendre le moteur pétarader, comme au bon vieux temps. Je fais donc un énorme bon en avant et manque de me vautrer lamentablement… en fait,  j’ai finalement compris qu’elle avait belle et bien démarré mais de manière totalement silencieuse étant électrique….

Ensuite, le trajet aller a été plutôt… stressant…car il a fallu appréhender la chaussée qui bien sûr était trempée et gérer la manette d’accélération, bien plus sensible que celle de ma mobylette à l’époque.… En revanche le retour a été beaucoup plus excitant car j’avais déjà un peu plus la bête en main.

Voilà. Super tips non ?

Bon sinon il y a aussi les séries et leur fameux cliffhanger qui t’empêche de refermer ton ordi pour ouvrir ton bouquin.


Et quand la série s’approche d’un thriller psychologique, impossible de résister.
Il s’agit de la série YOU (produite par Netflix).

Pour les amatrices de Sex and the city, tu seras probablement en joie comme moi que le décor naturel soit New York. On y retrouve l’acteur Penn Badgley (Dan Humphrey dans Gossip Girl) et quelques personnages féminins qui pourraient être les bonnes copines des pestes de Gossip Girl.

Bon là tu prends peur.

Tu te dis que franchement ca ne s’annonce pas bien… que quand même on a passé l’âge de regarder ce genre de série…que Gossip Gril c’était un peu comme Melrose Place, la série « guilty pleasure » dont on ne parle pas trop …

Rassures-toi

Si j’en parle c’est que You va bien au delà.. Puisque Penn Badgley a toujours son petit côté bien propre et gentil mais pas que.
Je ne vais pas pouvoir aller plus loin sous peine de spoiler une bonne partie de l’intrigue.

En tout cas la série commence délicieusement bien: une librairie ancienne, un coup de foudre.
Oui c’est Coup de Foudre à Notting Hill mais pendant 10min seulement.

 

You n’est pas une série du type comédie romantique mais plutôt thriller trash amoureux.

Voilà, moi elle m’a bien tenue en haleine. Je suis très curieuse de voir comment la pression sera maintenue dans la saison 2.

Néanmoins, pour les addicts des séries Netflix, je me dois de partager l’avis de l’un d’eux:
"On a l’impression que Netflix a découvert l’algorithme du héros parfait. Au début, c’était intéressant parce que c’était plutôt artisanal. Avec You, c’est comme si on était passé au stade industriel ".
daft punk solo
P.

Un peu de désillusion donc de la part de cet habitué des séries Netflix. 

Une désillusion que l’on ressent aussi en regardant cet excellent reportage: Starbucks sans filtre.

1h30 de décryptage de la grande machine Starbucks. 

Sans doute es-tu déjà rentré(e) dans un des cafés Starbucks. Ce tiers lieu entre la maison et le travail est voulu comme un refuge ouvert à tous pour des rencontres et des échanges. 

Créée depuis 1971, l’expérience Starbucks est accessible à tous, partout dans le monde. Comme un repère rassurant lorsqu’on est loin de chez soi.

J’ai toujours adoré les décodages de ces marques qui connaissent un tel succès. C’est ce côté behind the scene qui me fascine… comme dans Edouard, mon pote de droite… 

Ce documentaire en est un sur le géant du fast drink. 

Il décortique chaque aspect sur lesquels cette multinationale qui s’adresse à chaque personne par son prénom a réussi à construire son succès. 

On y découvre aussi que sous son vernis d’entreprise progressiste et branchée, la marque à la sirène est loin d’être irréprochable…. 

Entre les gobelets non recyclables, l’optimisation fiscale en Europe, le taux élevé en sucre des boissons, le commerce prétendument équitable, une variété de problématiques qui laissent un goût plutôt amer… 

Comment réussir à résoudre autant de sujets susceptibles de mettre sérieusement en péril l’image de marque de Starbucks ?

A quel point les fans de la première heure continueront de se donner les moyens de consommer un café Starbucks alors que les préoccupations environnementales, alimentaires et sociales deviennent aussi voire plus importantes que le produit ?

Howard Schultz, son CEO, a quelques cheveux blancs à se faire… 

Peut-être qu’après avoir vu ce docu, certains d’entre vous tireront définitivement le rideau sur leur fréquentation de Starbucks…C’est le cas de Grégory que je remercie pour avoir partagé ce crush avec moi. 

Pour moi, cela ne change rien: je ne fréquentais pas Starbucks. C’est juste que maintenant, cela me fait un peu dresser les cheveux sur la tête  lorsque je croise quelqu’un avec un gobelet blanc au logo vert. (déjà qu’au naturel la coupe n’est pas impeccable tout le temps…)

Et ce sera à minima l’effet provoqué par l’écoute de ce podcast, Mortel.

Il fout les jetons, il glace le sang, il donne le frisson. Car il parle de la mort. 

Sa mission: rendre la mort aussi transparente que possible. 

Donc là tu te poses la question:

« Comment en arrive-t-on à écouter un podcast sur la mort ? »
Plusieurs réponses possibles: 
  • Elle a beaucoup trop de temps.
  • Elle réfléchit à une reconversion et envisage pourquoi pas d’ouvrir une enseigne de pompes funèbres.
  • La pluie continue de ces dernières semaines l’a plongée dans une dépression profonde.
  • Elle est vraiment très (trop) ouverte d’esprit.

Je trouvais que j’avais tendance à écouter toujours un peu le même genre de podcast sur les femmes, les entrepreneurs, le succès, les femmes entrepreneurs à succès.

Alors j’en ai cherché un, différent.

C’est Nouvelles Écoutes qui produit Mortel, comme La Poudre que j’aime particulièrement. Alors je me suis dis pourquoi pas. 

Le prologue pose les bases: « Ce podcast aborde des sujets sensibles et relatifs à la mort d’un proche. Assurez-vous d’être dans de bonnes conditions pour l’écouter ».

Je confirme. Avec sa voix grave et chaleureuse, Taous Merakshi nous raconte quand même comment elle a perdu son père. Mais comme l’objectif est de nous réconcilier avec la mort, elle l’aborde sous l’angle d’une enquête qui décrirait toutes les étapes qu’elle a traversées à la mort de son père.

Elle transmet aussi toute son émotion, perceptible immédiatement dans son souffle.

Alors bien sûr ce n’est le podcast que j’attends avec impatience un vendredi sur 2. Mais l’écoute de quelques épisodes m’a plutôt donné envie d’y revenir. 

J’ai souvent été curieuse de savoir comment il était possible d’être médecin légiste ou thanatopracteur… 

Mais aussi parce que peut-être il m’est arrivé, comme tout le monde, de me demander comment je réagirai quand on m’appellerait pour m’annoncer la terrible nouvelle concernant un très proche. 

Et puis qu’est-ce qu’il faudrait faire ? 

Après tout, écouter un podcast sur la mort, c’est aussi le meilleur moyen de se sentir vivant !

podcast-mortel
Si ce billet t'a plu :
error

4 commentaires

  • Elise Breton

    J’ai rapidement scanné le contenu ce matin….et c’est génial le truc du scooter.
    En revanche, je ne suis pas sur Netflix donc je me sens un peu frustrée ce matin….
    Quant au podcast sur la mort, faut que je prenne le temps: je n’ecoute Jamais de podcasts (shame on me) alors sur la mort??? À voir!. bonne ne journée

    • Stéphaine

      Merci pour ton commentaire.
      Le 1er mois sur Netflix est gratuit… pas mal si tu veux commencer et voir si le contenu te plait!
      Pour le podcast, effectivement je te conseil de démarrer par autre chose, plus accessible et surtout qui répondra à tes envies ! Une prochaine newsletter sera dédiée à une sélection de podcast !
      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)