Les 3 tomes de Vernon Subutex par Virginie Despentes. Crédit Photo: Stéphaine Bernat
Livre

Itinéraire d’un disquaire à la dérive

Vernon Subutex 

Vernon fait référence à l’un des pseudonymes de l’écrivain Boris Vian : Vernon Sullivan.

Subutex fait référence quant à lui au nom commercial de la buprénorphine. C’est la substance utilisée pour le traitement de la dépendance aux opiacés comme l’héroïne.

Mais c’est surtout le nom qu’a choisi Virginie Despentes pour le personnage principal de sa trilogie éponyme.

Vernon Subutex est un disquaire. Star dans les années 80, il est obligé de fermer son magasin en 2015 à cause de la dématérialisation de la musique. Il perdra rapidement son appartement et devra, avant de finir SDF. Contraint de demander à chacun de ses amis de l’héberger un temps, il devient le passe partout pour nous faire pénétrer dans tous les milieux sociaux.

Ce personnage principal, que nourrit Virginie Despentes au travers des 3 tomes, est au centre d’une galerie de protagoniste immense. Heureusement, un récapitulatif introduit le tome 2 et 3. C’est au fur et mesure ce qui permet à l’auteur de nous faire entrevoir des univers radicalement opposés: un producteur de film, une ancienne star du X, un commissaire d’exposition, un trans brésilien, un ancien trader cocaïnomane, une tatoueuse…

« Un livre-patchwork qui traverserait toutes les classes sociales. » comme elle en parle.

C’est ainsi que des individus, qui à l’origine n’ont rien en commun, vont construire un groupe soudé autour de Vernon devenu gourou malgré lui. 

Chaque personnage raconte tour à tour, à chaque chapitre, un bout de ce roman-fleuve. Virginie Despentes arrive à nous faire aimer chacun d’eux, même le plus atroce. C’est grâce à l’empathie qu’elle injecte dans son écriture pourtant nerveuse. 

Basé sur son vécu personnelle dans le monde du rock des années 80, l’auteur nous immerge dans cet univers en faisant référence à de nombreux titres, au fil des pages. De quoi donner envie de pianoter en même temps sur Spotify non ?

Même si l’évocation des événements marquants de 2015 nous ramène ponctuellement à la réalité, ce vrai-faux polar te tiendra en haleine jusqu’au bout. Un peu comme D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan dont je t’ai parlé précédemment.

Le tome 3 marquant une accélération fulgurante est à ne surtout pas manquer. 

A lire d’urgence, si tu veux voir comment Romain Duris incarnera Vernon dans la série création originale Canal+ en février.

Si ce billet t'a plu :
error

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
error

Enjoy this blog? Please spread the word :)